19 août 2015

Souviens-toi

Menley et son mari Adam, brillant avocat new-yorkais, se sont installés pour l'été à Cap Cod, la station balnéaire chic, proche de Boston, avec leur petite fille. Une obsession pour eux : surmonter le traumatisme dû à la disparition accidentelle de leur premier bébé.
Mais on ne parle à Cap Cod que de la mort d'une richissime jeune femme, et des soupçons de meurtre qui pèsent sur son mari, héritier de sa fortune. Dans le même temps, Menley a l'impression d'être environnée de menaces, dans la splendide demeure ancienne qu'ils ont louée, théâtre, deux siècles plus tôt, d'évènements dramatiques...
Et nous voici enfermés peu à peu, avec ce couple déjà si douloureusement éprouvé, dans un piège diabolique, comme sait seule les imaginer la romancière de
La Nuit du renard (Grand Prix de littérature policière 1980) et de Nous n'irons plus au bois.
Souviens-toi de Mary Higgins Clark
Souviens-toi de Mary Higgins Clark, 317 pages, Le Livre de Poche, 2000

Mon avis : Dans Souviens-toi, Mary Higgins Clark, de son écriture toujours si fluide, nous immerge à Cap Cod dans une ambiance emplie de mystères. D'une part, l'histoire locale : ces femmes de marin qui attendaient leur époux partis en mer depuis le balcon de la veuve, ces pillages multiples, ces trésors cachés... D'autre part, la mort de cette femme lors d'une tempête : son époux Scott l'a-t-il tuée ou s'agissait-t-il d'un accident ?

Dans ce roman, Mary Higgins Clark aborde le sujet douloureux qu'est la perte d'un enfant. Adam et Menley sont détruits suite au décès de leur fils Bobby. Ils se battent pour sauver leur couple, mais aussi pour Hannah, leur fille, née après la mort du petit Bobby. Adam tente désespérément de soutenir Menley qui souffre de stress post-traumatique.
Scott, un personnage qui nous touche, semble sincèrement affecté par le décès de son épouse. Difficile de croire qu'il ait pu lui faire du mal d'une façon ou d'une autre. Jusqu'au bout on espérera qu'il soit innocenté.
Henry et Phœbe forment un couple attachant. A travers eux, l'auteure nous dépeint le quotidien difficile de la maladie d'Alzheimer. Henry, qui aime sa femme profondément, est dépassé par les évènements, toujours sur le qui vive, à se demander où il retrouvera sa femme la prochaine fois, en espérant qu'elle ne se soit pas mise en danger et qu'il ne soit alors pas trop tard.
Sans oublier Elaine et Amy qui tentent de s'apprivoiser l'une l'autre. Amy qui a perdu sa mère, voit Elaine arriver dans la famille. Elle va bientôt épouser le père d'Amy mais celle-ci, trop attachée au souvenir de sa mère, ne voit pas l'affaire d'un bon œil. Pour cette raison, Amy se rapprochera beaucoup de Menley qui a elle-même subi une perte douloureuse.

Entre les reviviscences de Menley, liées à son stress post-traumatiques, les échos du passé qui toquent à la porte de la mémoire de Phœbe, le mystère autour de la mort de Vivian Carpenter et les vieilles histoires du Cap, le suspense est à son comble. L'auteure sait nous tenir en haleine avec le risque de voir la situation basculer dans l'horreur à tout instant. Elle sait distiller les éléments importants aux moments les plus appropriés, nous faisant ainsi la promesse d'une menace imminente, sans pour autant nous en dire trop. Le suspense atteint son apogée dans les dernières pages avec un final que l'on dévore sans refermer le livre.

Autrement dit j'ai passé un excellent moment avec cette lecture que je vous conseille fortement.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...