16 août 2015

Où il est question d'évolution

Comme certains le savent, je commence tout doucement à rapatrier mes anciennes chroniques lecture sur ce blog. A cette occasion j'ai réalisé à quel point j'ai fait du chemin depuis les débuts en 2009.

Entendons-nous bien, je ne prétends pas faire de la critique littéraire au sens où on l'entend classiquement. Comme la plupart des "blogolecteurs" je critique les livres que je lis selon mon ressenti. Je n'ai pas fait d'études littéraires, loin de là je sors d'un bac scientifique. Le français était loin d'être ma matière favorite, et pourtant, oui, j'aime lire ! Alors non, mes chroniques (et oui je préfère parler de chroniques pour les raisons sus-mentionnées) sont loin d'être parfaites, elles ne sont pas criantes de vérité, elles sont peut-être même franchement nulles pour ce que j'en sais. Elles ne font que refléter mon opinion, parmi tant d'autres.

Tout cela pour en arriver à ce qui m'intéresse ici : l'évolution de ce que je peux être amenée à écrire. Mes premières chroniques étaient incertaines, courtes, un seul paragraphe, de quelques lignes à peine. Aujourd'hui, elles sont beaucoup plus étoffées (ce qui ne signifie pas pour autant qu'elles soient de qualité cela va sans dire). Il faut dire que je me suis imposée une certaine rigueur : un paragraphe pour le style d'écriture, les lieux où nous transportent l'auteur, le suivant pour les personnages, ensuite un nouveau paragraphe sur l'ambiance générale et le ressenti au cours de ma lecture (l'énigme et le coupable s'il s'agit d'un policier ou d'un thriller), et enfin un dernier pour résumé le tout en une seule phrase. Ma technique est ce qu'elle est, chacun a la sienne et je ne doute pas qu'il en existe des meilleures. Mais toujours est-il que celle-ci me convient.

Une autre raison, je pense, qui a permis de faire évoluer mes articles : mon sens critique. Je pense que ce dernier a très nettement évolué. Avant je lisais tout presque en ingurgitant. On parle souvent des livres que nous dévorons, mais là il s'agissait véritablement d'ingurgiter. A tel point que parfois je me demande si je faisais seulement attention à ce que je lisais. Quand je reprends des livres lus quand j'étais adolescente et dont je ne me souviens plus ni de la fin, ni même de l'intrigue, c'est à se demander comment je m'y prenais... Aujourd'hui je suis beaucoup plus attentive quand je lis. Je réfléchis, je tente de percer l'intrigue avec les éléments fournis par l'auteur, je m'intéresse plus à la psychologie des personnages, etc...

Pendant un temps, j'avais commencé à prendre des notes pendant mes lectures, de façon à avoir la critique la plus complète possible. Mais j'ai rapidement arrêté. Je n'avais plus l'impression de lire pour m'évader mais pour rendre une copie parfaite. Or, il est bien là l'intérêt de lire à mes yeux : m'évader !

Et vous, avez-vous une routine particulière pour construire vos chroniques ? Avez-vous aussi ce sentiment que votre sens critique change avec le temps ?

Et pour terminer, si vous avez des suggestions à me faire par rapport à ma façon de faire, ce dont je pourrais me passer, ou ce que je pourrais ajouter, voire faire autrement, vos remarques sont plus que bienvenues !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...