19 novembre 2017

Puzzle

Accepteriez-vous de mourir... dans un jeu ?

Ilan et Chloé sont spécialistes des chasses au trésor. Longtemps, ils ont rêvé de participer à la partie ultime. Celle de ce jeu mystérieux dont on ne connaît pas les règles, seulement le nom :
Paranoïa.

Le jour venu, ils reçoivent enfin la règle numéro 1 :
Quoi qu'il arrive, rien de ce que vous allez vivre n'est la réalité. Il s'agit d'un jeu.

Suivie, quelques heures plus tard, de la règle numéro 2 :
L'un d'entre vous va mourir.

Quand les joueurs trouvent un premier cadavre, quand Ilan découvre des informations liées à la disparition toujours inexpliquée de ses parents, la distinction entre le jeu et la réalité est de plus en plus difficile à établir.

Paranoïa peut alors réellement commencer...



Puzzle de Franck Thilliez, 430 pages, Fleuve Éditions, 2013

Mon avis : Dans Puzzle de Franck Thilliez, nous allons suivre le personnage d'Ilan Dedisset hanté par la disparition de ses parents, qu'il cherche à tout prix à résoudre. Grands scientifiques, ses parents ont disparu quelques années auparavant en mer, lui laissant un dessin avec quelques annotations.
Chloé, son ex-petite amie, refait surface après un an d'absence sans la moindre explication, pour lui demander de l'aider à entrer dans un jeu appelé Paranoïa.
En parallèle de ces évènements, Ilan a l'étrange sentiment d'être épié et fait, de façon surprenante, des découvertes sur l'auteur de meurtres ayant eu lieu en montagne, un an auparavant.

Même si la plume de Franck Thilliez est toujours aussi agréable à lire, j'avoue ne pas être parvenue à entrer dans l'histoire. Certains schémas commencent à devenir répétitifs chez l'auteur, si bien que je me suis doutée d'un élément primordial assez rapidement. Quelques éléments par-ci par-là n'ont fait que confirmer mes soupçons petit à petit. Du reste concernant l'identité de l'assassin elle a fini par venir à mon esprit assez naturellement bien avant la fin du livre.

Je ne peux pas dire que je n'ai pas aimé. Simplement je pense que si je n'avais pas lu les livres précédents de Franck Thilliez, je me serais très certainement laissée berner du début à la fin.

Il en va de même pour l'ambiance générale de huis-clos. Nos protagonistes se retrouvent plongés dans un hôpital psychiatrique abandonné au milieu de nulle part, en plein milieu d'une tempête de neige, sans aucune possibilité de contacter l'extérieur. L'environnement décrit est glauque à souhait. Plus on avance dans le livre, plus l'horreur et la terreur sont présentes. Mais pour les mêmes raisons qui font que je n'ai pas su rentrer dans l'histoire, je ne me suis pas sentie "concernée" par cette ambiance. Je n'ai pas réussi à ressentir ce sentiment d'angoisse et d'oppression que j'ai pu ressentir sur d'autres livres de l'auteur.

Morale de l'histoire : devrais-je faire une pause sur la lecture des livres de Franck Thilliez ?

Et vous qu'en avez-vous pensé ?

03 novembre 2017

Rebecca Kean, tome 1 : Traquée

Nouvelle-Angleterre, Burlington... Pas de délinquance, élue la ville la plus paisible des États-Unis, bref, un petit havre de paix pour une sorcière condamnée à mort et bien décidée à vivre discrètement et clandestinement parmi les humains. Malheureusement, en arrivant ici, je me suis vite aperçue que la réalité était tout autre et qu'il y avait plus de démons, de vampires, de loups-garous et autres prédateurs ici que nulle part ailleurs dans ce foutu pays.
Mais ça, évidemment, ce n'est pas le genre de renseignements fournis par l'office de tourisme. Maudit soit-il...



Rebecca Kean, tome 1 : Traquée de Cassandra O'Donnell, 479 pages, France Loisirs, 2017

Mon avis : Rebecca Kean est une jeune sorcière contrôlant ses pouvoirs avec parfois quelques difficultés. Elle s'est installée avec sa fille, Leonora, à Burlington pour échapper aux personnes qui la recherchent, et tente de faire profil bas avec une couverture de professeur à l'université. Malheureusement elle se retrouve malgré elle embarquée dans une "enquête" impliquant vampires, loup-garous, démons et autres créatures du genre.

Loin de mon style de lectures habituelles, j'ai voulu tester la lecture de ce livre après avoir découvert l'auteure dans un style bien différent dans Malenfer. Bien évidemment on est ici dans une ambiance beaucoup plus adulte. C'est un livre qui se lit bien. La plume de l'auteure est très fluide. La note de romance dans ce livre n'est pas ce qui m'aura le plus intéressée (ça étonne encore quelqu'un !), ceci dit certains aspects sont intrigants (mais y a du bon cliché quand même... bref, j'aime pas les romances !).

Je n'ai pas particulièrement accroché aux personnages, sans pour autant les trouver antipathiques (à quelques exceptions près bien entendu). Je suis curieuse en revanche d'en savoir plus sur la fille de Rebecca et ce qu'elle est capable de faire dans les prochains livres.

Côté intrigue et sa résolution, même si je ne suis pas du tout habituée à ce genre, j'ai trouvé quelques facilités. Disons que l'intrigue (comme le livre d'ailleurs) est gentillette mais sans plus. Si la lecture de ce premier tome n'a pas été désagréable, pour autant elle ne m'a pas marquée. Ceci dit, j'ai le sentiment qu'il est plutôt là pour planter le décor et présenter les personnages. Je compte donc lire le deuxième tome et ensuite je verrai si je continue ou pas avec cette saga.

01 novembre 2017

The Black November

Bonjour à tous !

Et non, aujourd'hui, pas d'article Book Jar and Others. La raison ? Ben c'est à dire que le programme est largement chargé comme ça avec The Black November, un nouveau challenge axé sur le thriller, qui se déroule, comme son nom l'indique, pendant tout le mois de novembre et organisé par Séverine de la chaîne IlestBienCeLivre.

Forcément quand Séverine nous a parlé d'un challenge mettant à l'honneur le genre que je préfère, je ne me suis pas fait prier (et pi ça tombe le mois de mon anniversaire, c'est beau non ?! :-D). Vous trouverez ici le lien vers le groupe Facebook pour le challenge, dans lequel vous trouverez les instructions pour le challenge, et des idées de lectures si vous n'en avez pas. Et ce n'est pas tout, puisque tout au long du Black November et même au-delà, Séverine organise plusieurs concours pour gagner des livres ou autres. Autant vous dire que les lecteurs sont chouchoutés avec ce challenge.

Mais sans plus attendre voici les instructions avec une consigne différente pour chaque semaine et ma PàL pour ce mois de novembre, le but étant de lire de 2 à 20 thrillers sur le mois. Pour ma part, connaissant mon rythme de lecture habituel, j'ai choisi de lire un livre par semaine.

  • Du 1er au 05 : Choisir des thrillers avec serial-killer. J'ai donc choisi de lire Am Stram Gram de M. J. Arlidge, que j'avais acheté au salon Saint-Maur en Poche cette année. J'ai hâte de me plonger dedans.
  • Du 06 au 12 : Choisir des thrillers avec un enfant comme personnage important. Pour cette catégorie, je me suis arrêtée sur Te laisser partir de Clare Mackintosh que j'ai acheté depuis un bon moment maintenant, il est bien temps de me plonger dedans.
  • Du 12 au 19 : Choisir des thrillers d'auteurs français. Pour répondre à cette consigne, quoi de mieux que de continuer à rattraper mon retard dans les livres de Franck Thilliez, et donc je vais lire Puzzle, ce qui permettra au passage de valider également une lecture pour le challenge Au fil des pages et des saisons.
  • Du 20 au 26 : Choisir des thrillers issus d'une saga et/ou avec un personnage récurrent. Pour cette partie je vais retrouver Michael et Ida dans Mascarade de Ray Celestin. Il me tarde de lire ce livre depuis la lecture de Carnaval qui avait été un coup de cœur.
  • Du 26 au 30 : Choisir des thrillers sortis en 2017 ( GF ou Poche ). Je terminerai le challenge avec Mör de Johana Gustawsson. Là encore, son prédécesseur, Block 46, avait été un énorme coup de cœur. Il me fallait juste un bon prétexte pour lire la suite de la saga.

Et voilà pour ma PàL pour le mois de novembre, n'hésitez pas à me partager les vôtres et me dire si vous participez aussi au Black November.

Bonnes lectures à tous !

26 octobre 2017

Journal d'un marchand de rêves

J’ai séjourné en hôpital psychiatrique. Pas de quoi fouetter un chat sauf lorsque, comme moi, vous êtes fils de stars. Par crainte du scandale, mes parents m’ont expédié loin d’Hollywood, dans la vieille Europe.
Les meilleurs spécialistes m’ont déclaré guéri. En vérité, la thérapie a échoué. Les songes ont repris, plus dangereux que jamais.
Malgré moi, je me trouve mêlé aux intrigues de puissants Rêveurs. Des gens charmants et bien décidés à m’éliminer, mais avec élégance.
M’entêter serait totalement déraisonnable pourtant que voulez-vous, deux plaies restent ouvertes.
La première est une fille.
La seconde s'appelle vengeance.
Je m’appelle Walter Krowley. Vous tenez mon journal intime. Prenez-en soin. Ce livre pourrait devenir mon testament...




Journal d'un marchand de rêves de Anthelme Hauchecorne, 557 pages, L'Atelier Mosésu, 2017

Mon avis : Alors qu'il est sur la pente descendante jusqu'à intégrer un hôpital psychiatrique, Walter commence à faire une expérience totalement déroutante lors de son sommeil. En effet dès qu'il se retrouve dans ses rêves, il va vivre des aventures pour le moins dangereuses dans un monde appelé l'ever (contre l'éveil pour les phases de non-sommeil), dans lequel gravitent d'autres personnes pendant leur sommeil. Au début il va profiter de cette situation (je ne vous dis ni comment ni pourquoi) mais il va vite se retrouver dans des situations très dangereuses où il ne sait plus à qui accorder sa confiance, avec de nombreuses personnes cherchant à l'éliminer.

Même si j'avais hâte de découvrir ce livre, j'avais un peu peur de l'ouvrir compte-tenu des différents avis que j'ai pu voir sur la blogo/booktubosphère qui indiquaient clairement que l'histoire partait dans tous les sens, rendant le livre difficile à lire... Est-ce que c'est parce que j'étais prévenue ou tout simplement parce que je m'attendais à cet univers très onirique vu le titre... pour ma part j'ai adoré, et cet aspect "on saute du coq à l'âne" ne m'a absolument pas dérangée, bien au contraire ! J'ai particulièrement apprécié cet univers décousu et de chercher à relier les éléments les uns aux autres (il n'y a parfois aucun lien ceci dit). La plume de l'auteur est vraiment très agréable à lire. Il a un style très riche sans être lourd. Il nous plonge dans un monde totalement décalé, dans lequel on peut s'attendre à tout. J'ai vraiment aimé cet univers, et découvrir chacun de ses aspects au fil des pages.

Côté personnages, on ne peut pas dire qu'ils soient appréciables, que ce soit Walter ou d'autres. Walter en particulier fait plus penser à un gosse de riche détestable qui fait les 400 coups... Et pourtant, petit à petit je me suis attachée à lui, à ce personnage qui cherche à se construire d'une certaine façon.
Par ailleurs, chaque personnage est accompagné de son "ça" dans l'ever. Les ça sont des créatures étranges pouvant être totalement inoffensives mais aussi très agressives pour protéger leur "propriétaire", et c'est le cas notamment pour le ça de Walter. L'auteur va écrire un autre livre, axé sur ces créatures. J'ai hâte de le découvrir pour en apprendre plus car ils restent assez énigmatiques au sortir de cette lecture.

Tout au long du livre, l'auteur nous surprend. On ne sait jamais quelle direction il va prendre. La fin m'a totalement scotchée. Il y a juste une question qui me revenait régulièrement : on voit énormément Walter évoluer dans l'ever, mais que se passe-t-il quand il est dans l'éveil ? Quand on lit le livre, on aurait presque l'impression qu'il dort toujours, ce qui est bien évidemment impossible. D'un côté je regrette un peu qu'on n'ait pas plus d'informations sur ce point, mais d'un autre je me dis que si l'auteur avait ajouté cela, ce serait peut-être devenu indigeste pour le coup.

Si vous ne l'avez pas encore compris, Journal d'un marchand de rêves a été pour moi un coup de cœur. Toutefois compte-tenu de sa construction, je pense que c'est le genre de livre qui passe ou qui casse. Donc à part "lisez-le et faites vous votre opinion", je n'ai plus rien d'autre à vous dire !

25 octobre 2017

Chroniques des prophéties oubliées, tome 1 : L'héritier du roi Arthur

Le royaume de Logres court un grave danger. Le roi Arthur est devenu trop vieux, ses chevaliers ont disparu, Merlin a perdu ses pouvoirs et Galaad a soif de vengeance !
Kadfael, le jeune protégé de Merlin et fils de Perceval le Gallois, va tenter l’impossible pour trouver le Graal, protéger Excalibur et rendre au royaume sa splendeur perdue. Aidé de son vieux maître, d’un nain bougon et d’Adélice, une fée aussi courageuse que troublante, il sera confronté à des situations plus périlleuses les unes que les autres.
Hommes, fées et nains devront s’allier pour éviter la destruction de leur monde. Réussiront-ils à vaincre Vikings, dragons, banshees, trolls à la solde de Galaad, le chevalier félon ?
À mi-chemin entre les récits de chevaliers de la Table Ronde, les légendes celtiques et la mythologie scandinave,
L’Héritier du roi Arthur plonge le lecteur dans un univers épique peuplé de héros et de créatures fantastiques, drôles ou terrifiantes !

Chroniques des prophéties oubliées, tome 1 : L'héritier du roi Arthur de Bertrand Crapez

Chroniques des prophéties oubliées, tome 1 : L'héritier du roi Arthur de Bertrand Crapez, 315 pages, Zinedi, 2016

Mon avis : Alors qu'Arthur est mourant, Kadfael, fils de Perceval, se retrouve bien malgré lui emporté dans une aventure avec Merlin et Adélice, une fée, afin de protéger le royaume de Galaad et sa mère Viviane. Malheureusement Merlin est devenu bien vieux et ses pouvoirs ne sont plus ce qu'ils étaient. Les trois compagnons vont tenter de trouver des alliés pour s'élever contre Galaad mais leur chemin va être semé d'embûches.

Je vais être assez rapide sur cette chronique (après plus d'un mois d'absence, vous vous doutez que cette lecture n'est plus toute fraîche dans ma tête, et ce sera valable pour encore quelques chroniques après celle-ci). Globalement j'ai aimé cette lecture. Ne vous attendez pas à retrouver Arthur, Lancelot et compagnie : on est clairement dans une période faisant suite au règne d'Arthur. J'ai particulièrement apprécié de partir sur cette base de la légende Arthurienne. Globalement la plume de l'auteur se lit bien avec beaucoup de traits d'humour. Toutefois j'ai trouvé certaines phrases un peu longue et alambiquée, si bien que j'avais un peu de mal à comprendre le sens, mais ça ne concernait vraiment que quelques passages.

J'ai bien adhéré aux personnages. Ceci dit j'ai trouvé le changement de caractère de Kadfael un peu trop soudain, passant du gamin naïf et rougissant pour un rien au parfait chevalier d'un coup d'un seul... j'ai trouvé ça un peu gros mais ça n'a pas gêné ma lecture pour autant.

Par contre j'ai été assez dérangée par les références multiples à Tolkien. Avec deux ou trois références ça passe sans problème, mais au bout d'un moment ça devient lassant... je pense notamment à une scène avec Merlin dont les dialogues m'ont fait aussitôt penser à Gandalf face au Balrog. Ou encore une scène entre Adélice et le nain Dargo durant un combat qui m'a fait penser à la relation entre Gimli et Legolas... Il y en a bien d'autres ! Autre petit point négatif : il m'a semblé qu'on trouvait beaucoup de créatures magiques... et même un peu trop. Au bout d'un moment j'avais l'impression d'avoir un catalogue de toutes les créatures magiques possibles. Introduire certaines créatures qui vont servir à l'histoire, d'accord, mais si c'est juste pour dire qu'on en a parlé... je ne vois pas trop l'intérêt.
Ceci dit ça n'a pas suffit à gâcher mon plaisir et d'être totalement emportée dans cette aventure dans laquelle on n'a pas le temps de s'ennuyer et qui s'inspire de plusieurs mythologies différentes. On trouve pas mal de rebondissements. Aussi ne vous arrêtez pas à la couverture qui n'est pas forcément très attirante. Pour ma part je compte bien découvrir le deuxième tome pour savoir ce que l'auteur a d'autre en réserve.