31 août 2019

Book jar and others #25

Chose promise, chose due : j'avais dit que je serai de retour pour fin août / début septembre. Je reviens donc en temps et en heure pour vous présenter ma PàL pour le mois de septembre.

Comme d'habitude je commence avec le livre issue de la Book Jar.



Ce mois-ci, je vais lire un livre d'Iris Johansen. J'avoue ne pas avoir été ultra enchantée quand son nom est sorti. J'avais déjà lu un de ces livres il y a bien longtemps. Course à mort m'avait laissé un assez mauvais souvenir. Trois autres livres de l'auteure attendent dans ma PàL. Mais j'ai été tellement déçue par celui que j'avais lu que je n'ai jamais cherché à en lire un autre... Du coup, Sous les traits du mensonge va me permettre de savoir si mon avis sur l'écriture de l'auteure se confirme ou non. Si c'est le cas, je dégagerai tout le monde de la bibliothèque, ça fera de place ! Comment ça je pars déjà sur un parti pris ?...



Sinon, j'ai prévu de lire Les limbes d'Olivier Bal en lecture commune avec Gwen du Notebook de Gwen (son blog et sa chaîne). Le maître des limbes me faisait très envie, et quand j'ai vu un livre intitulé Les limbes juste à côté sur le stand de l'auteur à Saint-Maur en poche, je me suis dit que ce serait peut-être bien de le lire avant, ce que l'auteur m'a confirmé. J'ai hâte de me plonger dedans !
Je vais continuer sur ma lancée pour la lecture des livres de Franck Thilliez avec Sharko. Je rattrape mon retard doucement mais sûrement. D'ailleurs en ce moment je lis Rêver avec beaucoup de plaisir et de questionnements... je me demande comment l'auteur a réussi à ne pas s'emmêler les pinceaux lui-même en écrivant ce livre... Il me tarde de retrouver Sharko et Hennebelle pour une nouvelle enquête.
Je poursuis la saga Yesterday's Gone de Sean Platt et David Wright avec les épisodes 3 et 4 de la saison 2, Au sanctuaire. Il y a un petit quelque chose qui me fait peur (raison pour laquelle je lis cette saga de façon très espacée dans le temps) : j'ai l'impression qu'elle n'a pas été terminée... du coup j'ai peur de me retrouver dans une impasse. Mais j'ai peut-être mal compris ce que j'ai pu lire par-ci par-là... en tout cas je l'espère car j'aime beaucoup cet univers post-apocalyptique.
Et enfin, je me plongerai dans De fric et de sang d'Alain Stucker, un policier que ma sœur m'avait offert il y a deux ans maintenant si mes souvenirs sont bons... voire trois... Ou quand tu as trop de livres pour tout lire au fur et à mesure des achats / cadeaux...

Et voilà mes petites prévisions pour le mois de septembre. N'hésitez pas à me dire si vous avez déjà lu  certains de ces livres et si vous avez aimé (sans spoilers bien sûr sinon ça va chauffer ! :-D ). N'hésitez pas également à me dire si vous comptez lire un des titres que je vous ai présenté, je ne suis jamais contre une lecture commune.

Sur ce, je souhaite une très bonne reprise à ceux qui étaient en congés jusque-là, de très bonnes lectures à tous et je vous dis à bientôt !

19 août 2019

Le blog reprend du service

Bonjour à tous,

Mine de rien, 3 mois se sont écoulés depuis le dernier article de ce blog. Étant en recherche active d'une maison, j'ai concentré toute mon énergie là-dessus et j'en ai complètement oublié le reste. Et puis à force de ne pas trouver, d'être déçue, une lassitude s'est installée, en plus d'une dette de sommeil classique pour ma part à cette période de l'année... si bien que je n'avais plus le courage de lire en plus de ne pas trouver le temps de rédiger les chroniques...

Je pensais reprendre tout ça en main dès le mois d'août, après 1 semaine de congés à ne rien faire si ce n'est penser à moi, mais cette fichue canicule en a voulu autrement. Le 24 juillet, la température du salon est montée à 27,5°C. Le 25 juillet, à 6h, constatant que la température n'était pas descendue sous 26°C malgré les fenêtres ouvertes, j'ai décidé de faire camper ma douce Auri dans l'entrée, seule "pièce" où la température ne monte pas trop dans l'appartement. J'ai donc installé une cage temporaire de bon matin et en rentrant le soir j'ai pu constater que la température dans le salon était montée à 30°C contre 26°C dans l'entrée. Le 27 matin au réveil, la température du salon s'alignant sur celle de l'entrée, je suis allée chercher ma petite oursonne pour lui faire réintégrer ses pénates...


Malheureusement je l'ai découverte morte dans sa cage, alors qu'elle allait très bien la veille au soir quand je suis allée la voir pour lui donner des légumes frais... J'étais choquée, tellement loin de m'y attendre. L'éleveuse chez qui je l'ai adoptée, pense qu'il peut s'agir d'un coup de chaleur, même si elle n'a pas été exposée à 30°C. Elle a essayé de me rassurer en me disant que j'avais fait tout ce qu'il fallait pour le lui éviter et que même si j'étais allée la chercher plus tôt, je n'aurais malheureusement rien pu faire s'il s'agissait bien d'un coup de chaleur. Mais ça reste difficile malgré tout, car au fond il est impossible de savoir ce qui est vraiment arrivé. Et elle était encore trop jeune...

Je sais que l'idée de s'attacher à un rongeur, et de surcroît à un hamster, surprend beaucoup de personnes. Mais pour moi c'est un être vivant comme un autre... en apparence petite, mais en fait grande source de vie dans mon appartement. Certains animaux prennent une place toute particulière dans votre cœur, parce qu'ils sont arrivés dans votre vie à un instant précis par exemple. Ça a été le cas avec Auri. Ceux qui me suivent sur Instagram savent qu'il était rare qu'elle ne fasse pas une sortie dans son parc chaque soir histoire de grimper dans mon dos. M'occuper d'elle m'a aidé à un moment où j'en avais besoin. Alors la voir disparaître du jour au lendemain, sans signe annonciateur, a été très difficile.

Je ne me suis pas laissée abattre pour autant, je me suis occupée de différentes manières. Mais la lecture n'était pas celle qu'il me fallait, pas plus que reprendre le blog. Malheureusement le mois d'août n'a pas été très aidant pour le projet maison dans lequel j'aurais pu m'enfuir (mais je m'y attendais). Finalement j'ai commencé petit à petit à envisager de reprendre un hamster par la suite, je ne sais pas encore si ça se fera (3 semaines plus tard sa cage n'est toujours pas vidée...). J'ai besoin d'une boule de poils dans ma vie mais aujourd'hui je ne sais pas laquelle ce sera ni quand : le projet maison permettra de voir arriver une plus grosse boule de poils, qui aboiera celle-ci... mais je ne sais pas quand il se concrétisera. Je ne veux pas prendre de décision hâtive. J'attends, et si un jour je vois une annonce d'une association ou d'un refuge pour un hamster à proximité de chez moi, il sera temps de prendre la décision ou pas.


Une fois ce travail fait dans ma tête, il était temps pour une déconnexion loin de chez moi. Je me suis octroyé une escapade à Bruges avec une amie pendant 3 jours, puis une pause de 4 jours chez ma mère avec ma Punky en mode ronron-thérapie. Me voilà de retour après tout ça, et j'ai décidé de consacrer cette dernière semaine à faire du ménage chez moi et remettre le blog à jour avant la reprise du travail la semaine prochaine. Je ne pense donc pas qu'il y aura d'autres articles avant la semaine prochaine / début septembre, mais la bibliothèque et la partie chroniques vont bouger ni vu ni connu.

En attendant je vous souhaite une bonne fin de vacances pour ceux qui sont encore en congés, bon courage à ceux qui ont repris une semaine de travail. Et je vous dis à tout bientôt !

28 mai 2019

Le Château des Étoiles, 4e année

Attention, spoilers sur les tomes précédents !

Séraphin, Sophie, Hanz, Gudden et Loïc se posent sur le sol de Mars. Une fois qu’ils ont vérifié que l’air était respirable Séraphin et Sophie partent explorer la planète contre l’avis de Gudden. Séraphin et Sophie après quelques péripéties découvrent dans une grotte le carnet d’un scientifique, pensant qu’il s’agit de celui du père de Séraphin. Gudden part à leur recherche et demande à Hanz et Loïc de surveiller l’Éthernef. Il les retrouve, s’ensuit une altercation, durant laquelle Séraphin s’évanouit. Sur le chemin du retour vers l’Éthernef, le trio est pris d’hallucinations. Il y a sur cette planète, une force qui manipule leurs esprits. Séraphin se réveille enfin, il est seul. Où est l’Éthernef, que sont devenus ses amis ?



Le Château des Étoiles, 4e année d'Alex Alice, Éditions Rue de Sèvres, 2018

Mon avis : Pour cette chronique, je vais regrouper les trois derniers tomes de la saga de bande-dessinée Le Château des Étoiles d'Alex Alice, soit :
  • le tome 10 : Les Prisonniers de Mars ;
  • le tome 11 : La Princesse Évanouie ;
  • et le tome 12 : Les Fils de l'Étoile bleue.
J'avais découvert cette bande dessinée qu'une amie m'avait offerte fin 2017 (Flo', si tu passes par là, merci pour cette belle découverte !). On y suit le personnage de Séraphin, au 19ème siècle, qui part avec son père en vue d'une expédition très particulière sur les traces de sa mère disparue. Marie Dulac, mère de Séraphin, était une scientifique partie en montgolfière à la recherche de l'éther, source puissante d'énergie. J'avais très rapidement été séduite par l'univers de l'auteur qui n'est pas sans rappeler celui de Jules Verne (et là forcément, qui dit Jules Verne, dit que ça ne peut que me plaire !). Ici, après toute une série d'aventures, Séraphin se retrouve sur Mars avec ses amis.

J'aime toujours autant le dessin, que ce soit le graphisme en tant que tel et les couleurs qui sont juste magnifiques. Le format journal est très original est colle totalement à l'univers mis en place par l'auteur. Il existe des versions intégrales pour chaque année, mais pour ma part je reste définitivement sur la version journal.

On retrouve des personnages qui ont décidément bien grandi et mûri depuis le début de l'aventure, mais qui n'en restent pas moins attachants. Leurs aventures sont toujours aussi passionnantes. Le fait que cela se passe dans l'espace sur ces tomes ajoute un sérieux plus à l'intérêt qu'on peut y trouver. Les décors des univers explorés sont tous plus beaux les uns que les autres.

Je n'en dirai pas plus : j'ai très peur de spoiler. Mais simplement, foncez !

21 mai 2019

Mr Mercedes

Foncer sur une foule dans sa SL500 12 cylindres : le moment le plus grisant de la vie de Mr Mercedes.

Et le carnage lui a tellement plu qu'il n'a qu'une envie : recommencer. Au plus vite...


Mr Mercedes de Stephen King

Mr Mercedes de Stephen King, 474 pages, Albin Michel, 2015

Mon avis : Je reviens enfin avec ma chronique de Mr Mercedes de Stephen King. J'appréhendais pas mal cette lecture. J'ai eu de mauvaises surprises avec l'auteur sur une nouvelle quand j'étais plus jeune, qui m'a fait très peur... Pour ce qui est du côté horrifique que je craignais, en dehors des premières pages, finalement l'auteur est assez soft. En tout cas pour ma part ça ne m'a pas choquée. Le livre commence avec un véritable carnage puisque le conducteur d'une Mercedes fonce dans une foule de personnes attendant pour une foire à l'emploi. L'auteur n'épargne pas les détails sur ce passage et les descriptions peuvent être très marquantes pour certaines personnes, en fonction de la susceptibilité de chacun.
Un an plus tard, le tueur n'a pas été identifié et l'enquêteur Bill Hodges qui s'occupait de l'affaire à l'époque est à la retraite. Le tueur à la Mercedes va décider de jouer au chat et à la souris avec Hodges en lui envoyant un courrier pour lui faire comprendre qu'il n'est pas bien loin. Hodges va donc décider de partir à sa recherche de son côté, sans impliquer ses anciens collègues.

Il s'agit ici d'un thriller relativement classique, sans rebondissements ou révélations de dernière minute. Dès le départ on sait qui est le tueur, donc aucune surprise de ce côté-là. Globalement on a une bonne idée de là où veut nous emmener l'auteur. Donc pour ceux qui veulent des révélations de malade à gogo, vous risquez d'être un peu déçus. Mais malgré cela l'auteur sait nous captiver du début à la fin avec une plume totalement addictive et en nous laissant un sentiment d'impuissance totale par rapport aux évènements qu'on voit venir quand l'auteur se place du côté du tueur mais dont Hodges, lui, n'a pas la moindre idée.

Finalement tout l'enjeu du livre réside dans ce décalage entre ce que le lecteur sait et ce que Hodges ne sait pas. On a un sentiment constant de tension à se demander jusqu'où Mr Mercedes va aller et surtout à partir de quand Hodges va réussir à le stopper ou même si il va y parvenir.

L'auteur nous offre un belle galerie de personnages qui sont plus ou moins fouillés. Mais surtout, j'ai apprécié la psychologie du tueur qu'il met en place. Il va vraiment creuser jusque dans son enfance pour, au final, expliquer comment il en est arrivé à être comme il est aujourd'hui : à première vue, monsieur tout-le-monde... mais qui cache bien des secrets.
Je n'ai pas particulièrement accroché au personnage de Hodges. Je n'irais pas jusqu'à dire que je ne l'ai pas aimé. Mais il ne m'a pas touché plus que ça en fait, en dehors peut-être de certaines remises en question qu'il peut avoir de temps en temps.

Par contre, je n'ai pas trouvé très crédible le fait qu'un ancien policier implique certaines personnes sans aucun lien avec le métier, dans une enquête en lien avec un tueur insaisissable... Les personnes qui vont l'aider dans son enquête sont attachantes, je ne remets pas ça en question... mis ça manque de crédibilité.

Dans l'ensemble c'était une très bonne lecture, surtout pour l'aspect psychologique des choses que ce soit psychologie du tueur ou tension ressentie par le lecteur qui en sait plus que l'enquêteur. Mais pour autant ça n'a pas été une excellente lecture et encore moins un coup de cœur. J'en garderai un très bon souvenir de lecture mais il ne fera pas référence dans le genre pour ma part.

13 mai 2019

In My Mailbox #23



Hello tout le monde ! Me revoici pour un petit bilan de mes acquisitions du mois dernier. C'est un bilan qui va être très léger. J'ai réussi à être relativement sage... Dit celle qui va aux Imaginales à la fin du mois...



Pour commencer je me suis procuré un incontournable : le dernier livre d'Elizabeth George, La punition qu'elle mérite. L'auteure commençait sérieusement à s'essouffler, mais sur son livre précédent, elle avait fait un bon petit retour aux bases très appréciable. J'ai hâte de découvrir ce dernier titre et de retrouver Havers et Lynley dans une nouvelle enquête.
J'ai également fini par craquer pour le premier tome de l'intégrale des Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket. J'avais vu le film il y a quelques années maintenant. J'avais beaucoup aimé. J'ai toujours été tentée de découvrir les livres mais sans jamais me décider pour de bon. C'est maintenant chose faite, y a plus qu'à !

Pour ce qui est de ma PàL, elle n'a pas beaucoup bougé puisque j'ai très peu lu ces derniers temps, mais on reste en dessous du chiffre de janvier avec 1062 livres dans la PàL (bientôt 1061 puisque j'ai pratiquement terminé L'empathie d'Antoine Renand). Bon par contre le score pour mon challenge histoire de limiter les achats et toujours aussi catastrophique, dans le négatif...

Et vous, quels sont vos derniers craquages livresques ?