30 août 2015

Le Sang noir du secret

Ce soir d'hiver 1846, Lucy franchit, affolée, la porte du commissariat de la nouvelle police de New York. Elle vient porter plainte pour vol et tout en elle crie sa détresse. Quand l'officier Timothy Wilde lui demande ce qu'on lui a volé, sa réponse tombe comme un couperet : "Ma famille". Sa sœur et son fils ont été kidnappés. Comme elle, ce sont d'anciens esclaves, des métis qui ont racheté leur liberté. Leurs ravisseurs les ont enlevés pour les revendre à un propriétaire de plantation du Sud. Et qu'ils soient des citoyens libres ne change rien à leurs yeux. Timothy, abolitionniste convaincu, est horrifié. Mais ses chances de retrouver Delia et Jonas sont infimes... En 1846, la chasse aux esclaves n'est pas seulement légale, c'est l'application même de la loi.
Le Sang Noir du Secret de Lyndsay Faye
Le Sang noir du secret de Lyndsay Faye, 526 pages, France Loisirs, 2015

Mon avis : Avec ce deuxième opus des enquêtes de Timothy Wilde, l'auteure nous propulse à nouveau en 1846 où elle nous dépeint le quotidien des habitants de New York à grand renfort de citations de journaux diverses œuvres de l'époque. D'une part les tensions politiques qui règnent et d'autre part le New York caché, celui des marchés et des traffics d'esclaves entre autres. On découvre aussi, a minima, le monde des ramoneurs, ces enfants dont la vie ne vaut rien aux yeux de leurs employeurs. Enfin l'auteure n'hésite pas à nous montrer la corruption, qui déjà, à l'époque, gangrenait la ville et sa police.
Les citations utilisées pour ouvrir chaque nouveau chapitre sont plus qu'appréciables et permettent d'autant plus de s'imprégner du climat de l'époque. Du reste, comme pour la première enquête de Timothy Wilde, Lyndsay Faye utilise à nouveau les expressions de l'époque. S'il était nécessaire de faire des allers-retours réguliers vers le lexique de fin pour le premier livre, je me suis surprise à ne pratiquement plus en avoir besoin sur celui-ci. Finalement on s'habitue vite à ce parler et la lecture coule de source. Par ailleurs, l'auteure utilise un vocabulaire riche tout en maniant les mots à la perfection et permettant une lecture des plus fluides.

Ce que j'aime dans les séries est bien évidemment retrouver les personnages, les voir évoluer non seulement au fil des pages mais aussi au fil des livres. Ici je n'ai pas été déçue. En particulier l'auteure revient vers des personnages que je ne pensais pas revoir. Je pense notamment à Silkie Marsh dont on découvre toute la noirceur dans ce livre. Un personnage manipulateur, prête à tout pour supprimer les obstacles qui se dressent sur son chemin et surtout pour assouvir son désir de vengeance envers les frères Wilde, ce qui en fait une personne extrêmement dangereuse.
A travers Timothy et Valentin Wilde, l'auteure explore les relations entre frères. Timothy va se surprendre à commettre l'impensable pour protéger son frère. Quant à Valentin, malgré ses nombreuses addictions, on découvre en lui un protecteur, toujours présent pour sortir Timothy des mauvaises situations malgré son état du moment.
Dans ce livre, Timothy va apprendre à faire le "deuil" de celle dont il était épris depuis de nombreuses années, un grand changement pour lui !
Il trouve en Elena Boehm, sa propriétaire, une amie, voire une confidente, n'hésitant pas à lui livrer les détails de l'enquête en cours. Dans ce livre, on découvre Mrs Boehm sous un nouvel aspect. Une évolution qui n'est pas pour déplaire, avec un personnage qui, sans en avoir l'air, prend une place de plus en plus importante au fil des pages.
J'ai pris beaucoup de plaisir à retrouver le personnage de Bird Daly que Timothy Wilde n'a certainement pas oubliée. Même si on la croise peu, cette enfant sait toujours autant nous toucher par son histoire et sa façon de voir les choses et toucher Timothy, allant jusqu'à lui faire prendre conscience de certaines réalités.
On retient Julius Carpenter comme un homme fort, courageux, qui ne plie pas malgré les coups, toujours présent pour les autres.
Mais parmi tout ces personnages, c'est Lucy que l'on retient, pour son passé, son courage pour avoir fait ce qu'elle a du faire pour les siens.

Sur fond de manigance, agrémenté d'une touche de vengeance, Lyndsay Faye tisse une toile parfaite, dont on ne sort pas indemne. Une énigme rondement menée, impénétrable tant que l'auteure ne l'a pas décidé elle-même.

Vous l'aurez compris, cette lecture m'a conquise, que ce soit par le style d'écriture, les sujets abordés ou encore l'énigme elle-même. Il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour retrouver Timothy Wilde et ses acolytes dans un troisième livre !

Livre lu dans le cadre du challenge 1 pavé par mois
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...