13 mars 2016

Les Lumineuses

Article écrit le 21/07/2013

Les Lumineuses de Lauren BeukesElle a survécu.
Il pensait l'avoir tuée.
Elle veut se venger.
Il va la retrouver.

1931, Chicago. Traqué par la police, Harper Curtis, un marginal violent, se réfugie dans une maison abandonnée. A l'intérieur, il a une vision : des visages de femmes, auréolés de lumière. Il comprend qu'il doit les trouver... et les tuer. Dans sa transe, Harper découvre que grâce à cette demeure, il peut voyager dans le temps. Débute alors sa croisade meurtrière à travers le XXe siècle : années 1950, 1970, 1990... D'une décennie à l'autre, il sème la mort sur son passage, laissant en guise de signature des indices anachroniques sur le corps de ses victimes.
Mais l'une d'elles survit aux terribles blessures qu'il lui a infligées. Et va tout faire pour le retrouver.


Les Lumineuses de Lauren Beukes, 374 pages, Presses de la Cité, 2013

Mon avis : Alors qu'il est en fuite, Harper Curtis découvre une maison qui, il va rapidement le découvrir, va lui permettre de voyager dans le temps. Tueur en série, il s'attaque, à plusieurs époques différentes, à des femmes qu'il surnomme "Les Lumineuses", laissant sur elle des objets insolites. On retrouvera notamment un briquet près de Kirby... La différence avec les autres étant que, sans le savoir, il n'a pas terminé son travail avec elle, et qu'elle est bien décidée à mettre la main sur celui qui lui a fait vivre un enfer !

La trame choisie par l'auteur est relativement complexe, à tel point que je me suis parfois perdue et que j'ai eu beaucoup de mal à comprendre l'enchaînement de certaines situations, plus particulièrement par rapport à Bartek. Je n'ai toujours pas compris s'il habitait la maison avant l'arrivée de Curtis ou s'il s'y est introduit par la suite sans prévenir... Malgré ce détail ce livre est un régal du début à la fin. Il faut bien rester concentré mais dès qu'on a compris l'enchaînement des différentes époques, la lecture se fait toute seule.

La personnalité de certains personnages est bien creusée, tout particulièrement Kirby, ce qui rend la lecture d'autant plus agréable mais surtout nous donne envie de découvrir si elle va finir par mettre la main sur Curtis et comment l'affrontement se terminera. Mais je regrette que l'on n'en sache pas plus sur Curtis. Dans l'un des chapitres, l'auteur nous révèle qu'enfant déjà il n'hésite pas à faire souffrir physiquement certaines personnes mais pour autant j'aurais aimé savoir comment il est devenu ce qu'il est devenu.

Le tout est, tout naturellement, émaillé de nombreux chapitres sur ses autres victimes, la façon dont il les a approchées puis tuées, ce qu'elles pensaient à ce moment-là et notamment leurs sentiments. Je pense tout particulièrement à Alice et Catherine, pour qui la rencontre avec Curtis a tout changé. J'attendais beaucoup chacun de ces différents passages, nous faisant voyager d'années en années, guettant les objets qui permettront de faire le lien entre les meurtres.

La fin est insoutenable tant les surprises sont nombreuses. Là encore je ne suis pas certaine d'avoir compris le rôle de Bartek, même si je ne pense pas me tromper, mais je ne vous en dis pas plus...

Note : 4 bulles sur 5 (pour les soucis de compréhension...)

Je remercie Babelio et les éditions Presses de la Cité pour cette belle découverte !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...