20 mars 2016

Le Secret de l'inventeur, tome 2 : L'Énigme du magicien

Attention, la quatrième de couverture que vous vous apprêtez à lire est bourrée de spoilers, le résumé fait par l'éditeur va trop loin, donc si vous voulez éviter les révélations, passez directement sous la photo. Comme d'habitude, il n'y aura pas de spoilers dans ma chronique.

Imaginez un monde où l'Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d'Amérique...

Après l'explosion des Catacombes, seul foyer qu'elle ait jamais connu, Charlotte est contrainte de mener sa petite troupe de survivants, parmi lesquels une dizaine d'enfants, vers la Nouvelle-Orléans. Désormais leader du groupe, elle se retrouve face à des choix difficiles pour préserver la vie de ses jeunes protégés, mais continue de voir en Grave, malgré sa force herculéenne et ses origines inquiétantes, un allié et un ami.

Des méandres du Mississippi au bayou de la Nouvelle-Orléans, l'Empire fera tout pour empêcher Charlotte de rallier le quartier général de la Résistance, où l'attendent son frère Ashley et le capitaine Jack Winter, qu'elle tient désormais pour un traître... Elle y découvrira l'envers de la rébellion - à commencer par sa propre mère, qui semble s'intéresser de très près à Grave et à ses capacités extraordinaires - sans compter les stratagèmes du puissant mage Nicodème et de Sang d'Acier, un flibustier français aux intentions troubles !




Le Secret de l'inventeur, tome 2 : L'Énigme du magicien d'Andrea Cremer, 370 pages, Lumen, 2016

Mon avis : Je crains que ce deuxième tome ne m'ait laissé un goût amer. Je me suis ennuyée sur plus de la première moitié du livre. D'ailleurs comme je le disais au tout début, le résumé de l'éditeur va trop loin dans le livre. Je présume que c'est lié à cette absence de faits marquants sur la première moitié du livre. Il n'y a rien à résumer, c'est la suite directe et logique de la fin du premier tome qui s'éternise encore et encore. C'est bien simple, lisez la quatrième de couverture et vous saurez tout ce qui se passe dans le livre, il ne vous reste plus qu'à lire les dernières pages pour savoir dans quelles circonstances le troisième tome débutera. Alors je ne dis pas qu'il ne se passe absolument rien, il y a quelques petites choses par-ci par-là, mais pas, selon moi, de quoi tenir en haleine. Arrivée à la moitié du livre, j'étais vraiment déçue. Les rares évènements qui auraient pu retenir mon attention, un en particulier, ont plus été survolés qu'autre chose. Il faudra attendre plus de la moitié du livre pour y retrouver un intérêt, puisqu'on va se rendre en Nouvelle-Orléans et découvrir la culture qui s'y rattache, mais aussi et surtout le cœur de la résistance. Mais là encore j'ai trouvé qu'on les survolait un peu trop à mon goût. Si l'auteure avait accordé moins de longueur à la première partie et avait plus creusé la deuxième, j'aurais vraiment apprécié cette lecture.

Côté personnage, j'ai trouvé que beaucoup étaient laissés de côté, et la plupart m'ont franchement agacée. Dans le premier tome, j'aimais ce côté bravache de Charlotte, qui n'a jamais sa langue dans sa poche. Ici, même si elle garde une grande part de courage à de nombreuses occasions, j'ai découvert un autre aspect de sa personnalité qui l'a fait baisser dans mon estime. J'ai eu le sentiment de voir une enfant capricieuse, pas très dégourdie dans certaines situations, qui rougit pour un oui ou pour un non. Le tout est arrosé du triangle amoureux dans lequel elle est plongée, et qui prend beaucoup trop de place à mon sens. Il prend presque le pas sur l'intrigue générale, et je déteste quand un livre tombe dans le sentimentalisme à l'eau de rose.
Parmi les autres personnages, seul Grave continue à avoir un intérêt dans ce livre, et il est le seul à ne pas m'avoir déçue. Le seul à rester égal à lui-même et à se poser les bonnes questions. Le mystère qui l'entoure demeure, il s'épaissit même et cela annonce un troisième tome bourré de révélations.
Quant à Ashley, Jack, Scoff, Birch, Pip et j'en passe, ils sont eux-aussi survolés. On a l'impression de les voir parce qu'ils étaient dans le premier tome et qu'il ne faut pas les oublier quand même. Mais ils n'ont pas franchement de part active ici, en dehors de Linnet qui reste la plus dégourdie du groupe et sans qui Charlotte serait vite perdue. Pip que j'aimais beaucoup dans le premier tome et qui apportait une part de légèreté et d'humour au livre, passe carrément pour une idiote désormais voire même le boulet du groupe.

Bref, vous l'avez compris, j'ai été déçue de cette lecture, d'autant que le premier tome m'avait vraiment plu. Pour autant je compte bien lire le troisième tome lorsqu'il sera publié car, comme je l'ai dit plus haut, je pense qu'il sera bourré de révélations en particulier par rapport à Grave, et j'ose espérer qu'on verra réellement la résistance en œuvre cette fois-ci. Je pense que ce deuxième opus est plutôt un livre de transition, un entre deux pour isoler deux périodes (peut-être, je l'espère), l'une plutôt passéiste où l'on découvre les choses plutôt qu'on ne les vit et l'autre où l'on rentrera plus dans l'action à proprement parler. Reste à attendre le troisième tome dans l'espoir que mes attentes ne seront pas déçues.



Si vous le souhaitez, vous trouverez la chronique du premier tome ici.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...