06 février 2017

Baad

« BAAD » : Homme mauvais, violent, cruel avec les femmes.
BARBARIE Des jolies petites filles, vêtues de tenues d'apparat, apprêtées pour des noces de sang.
ABOMINATION Deux femmes, deux mères. À Kaboul, Nahid se bat pour empêcher le mariage de sa fille, dix ans, avec un riche Occidental. À Paris, les enfants de Nicole, ex-agent des services secrets, ont été enlevés. Pour les récupérer, elle doit retrouver un chimiste en fuite, inventeur d'une nouvelle drogue de synthèse.
AFFRONTEMENT Il se croit protégé par ses réseaux et sa fortune, par l'impunité qui règne en Afghanistan. Mais il reste encore dans ce pays des policiers déterminés à rendre la justice, comme l'incorruptible chef de la brigade criminelle, le qomaandaan Kandar.
DÉFLAGRATION Nicole et Nahid aiguisent leurs armes. Pour triompher, elles mentiront, tortureront et tueront. Car une mère aimante est une lionne qui peut se faire bourreau.




Baad de Cédric Bannel, 463 pages, Robert Laffont, 2016

Mon avis : Avec Baad, Cédric Bannel nous envoie en Afghanistan, à Kaboul, où les corps de fillettes ont été retrouvés abandonnés. Oussama Kandar, chef de la police, va enquêter sur ces meurtres. On va vite se rendre compte qu'une enquête en Afghanistan n'est pas chose aisée. Mais le temps presse puisqu'une autre fillette va bientôt subir le même sort. Parallèlement à cette enquête, on découvre Nicole Laguna en France, dont la famille va être enlevée et séquestrée, en échange d'informations que Nicole va devoir mettre à jour.

Je ne connaissais pas Cédric Bannel auparavant. Je l'ai vraiment découvert avec ce livre. J'ai beaucoup aimé sa plume. On ne sent pas de retenue dans l'écriture, il n'y va pas par quatre chemins. Certains passages sont violents, sans pour autant être insupportables. On découvre l'Afghanistan avec ses différentes facettes qui rendent l'enquête compliquée : la corruption, la drogue, la prostitution... Ce livre m'a donné envie de découvrir les livres précédents de l'auteur, puisqu'il s'agit en fait d'une série.

Les personnages, en particulier Oussama Kandar, détonnent un peu dans ce décor qui nous est dépeint. On a affaire à un homme intègre, qui fait tout son possible pour être juste. J'ai vraiment envie d'en découvrir plus sur ce personnage.
Mais aussi sur les autres personnages, en particulier Gulbudin Barmak (adjoint de Kandar), qui, pour ma part, m'a semblé entouré de mystères. Mais j'ai peut-être cette impression parce que je n'ai pas lu les livres précédents.
Une place est faite pour les femmes dans ce livre, que ce soit en France avec Nicole qui lutte pour sauver sa famille, quitte à commettre des actes irréparables, ou que ce soit à Kaboul, avec Nahid, la mère de Badria, future victime désignée du tueur en série. Nahid, qui n'est pas irréprochable, va faire ce qu'elle peut pour sortir sa fille de ce guêpier.

Au niveau de l'intrigue, j'ai eu un peu de mal avec ce principe de deux enquêtes en parallèle. Bien évidemment on se doute qu'elles vont finir par se rejoindre. Néanmoins le lien est long à se faire, si bien que, bien qu'elle soit intéressante, l'enquête qui se déroule en Europe est vraiment secondaire. Et j'avais vraiment hâte de retrouver les protagonistes qui nous ont été présentés à Kaboul et voir avancer cette enquête.

Quoiqu'il en soit j'ai vraiment aimé cette lecture, et je compte bien découvrir ses prédécesseurs. N'hésitez pas à me faire savoir si vous avez lu ce livre voire les précédents, et ce que vous en avez pensez. Je vous souhaite à tous une excellente semaine.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire