18 novembre 2016

Harry Potter et l'enfant maudit

La huitième histoire.
Dix-neuf ans plus tard.

Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il travaille au cœur des secrets du ministère de la Magie. Marié et père de trois enfants, Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, tandis que son fils Albus affronte le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu.
Quand passé et présent s'entremêlent dangereusement, père et fils se retrouvent face à une dure vérité : les ténèbres surviennent parfois des endroits les plus inattendus.




Harry Potter et l'enfant maudit de Jack Thorne, 341 pages, Gallimard, 2016

Mon avis : Dans cette "suite" de la saga Harry Potter (difficile d'appeler suite, une pièce de théâtre qui n'a pas été écrite par le même auteur que les romans...), nous retrouvons Harry Potter sur la voie 9 3/4, en compagnie de Ginny et leurs 3 enfants : James, Albus et Lily. Albus s'apprête à découvrir Poudlard pour la première année. De nombreuses questions se posent à lui, à commencer par : dans quelle maison le Choixpeau magique va-t-il l'affecter ? et ses parents seront-ils fiers de lui ? Mais au-delà de ça, il lui apparaît rapidement qu'être le fils du célèbre Harry Potter est un fardeau lourd à porter. Les premières années passent assez rapidement pour arriver à l'entrée d'Albus en quatrième année, celle où tout va basculer, celle où Albus va devoir faire les bons choix... Mais les fera-t-il ?

Même si l'auteur est différent, de même que le format, me replonger dans l'univers d'Harry Potter a été un véritable plaisir. Si j'ai lu pas mal de pièces de théâtre au collège/lycée, cela fait tout de même un bon moment que je n'en ai pas lu. J'avais donc un peu peur d'avoir du mal avec ce format. Finalement les bonnes vieilles habitudes reviennent au bout de quelques pages à peine, et la lecture se fait de façon très fluide.

C'était un plaisir de retrouver l'ambiance "Harry Potter" mais aussi les personnages. Découvrir ce qu'ils sont devenus 19 ans plus tard, tant sur le plan privé que sur le plan professionnel, on en a tous rêvé depuis le dernier tome de la saga. Dans l'ensemble, je ne suis pas déçue de l'évolution de chacun. J'ai juste un bémol à mettre pour Ron qui passe vite au second plan, voire passe carrément pour l'idiot du village... J'ai vraiment trouvé décevant que son personnage soit à ce point rabaissé et laissé de côté.
Concernant la nouvelle génération, là aussi c'est un plaisir de la découvrir. Mais dommage que beaucoup trop de personnages soient mis de côté. On se concentre essentiellement sur Albus, le fils d'Harry et de Ginny, et Scorpius, le fils de Drago. À ma connaissance Harry et Ginny ont également un fils ainé, James, et une fille cadette, Lily... C'est à peine si on les voit. Même chose pour les enfants de Ron et Hermione.
En dehors de ça, Albus est un personnage très attachant. Forcément on ne peut que se douter qu'être le fils d'Harry Potter est difficile et source de beaucoup de pressions (d'ailleurs, il le vit comment James lui ? Mystère, là encore, dommage...). Scorpius, lui aussi, a son lot d'ennuis, notamment avec de nombreuses rumeurs circulant sur ses parents et lui-même, qui ne sont pas des plus réjouissantes. Son personnage, particulièrement renfermé, va beaucoup évoluer au fil des pages. Une évolution qui a rendu le personnage plus intéressant à mes yeux que celui d'Albus.

J'ai aimé cette lecture, mais un point important manquait : l'effet de surprise. Pour ma part un élément était gros comme une maison, si bien que quand l'auteur nous fait LA révélation, je n'ai pas du tout été surprise (je m'expliquerai plus bas avec des spoilers). Néanmoins pour ce qui est de l'évolution des évènements, on voit où veut en venir l'auteur globalement, mais au final on ne sait pas ce qui va exactement se produire. De ce côté là je n'ai pas été déçue.

Celle lecture aura donc été très agréable mais loin d'être parfaite. Je suis un peu ennuyée pour la noter : 4/5 me semble trop, mais 3/5 pas assez... donc si j'avais imaginé un système de notation en ,5 on serait à 3,5/5.
Dans tous les cas, c'est un livre que tout fan d'Harry Potter doit lire, malgré ses imperfections.

J'en arrive maintenant à la partie SPOILERS, donc si vous ne voulez pas connaître le fin mot de l'histoire, c'est le moment où jamais de partir ! Je vous aurais prévenus !

Dès le départ, il était évident pour moi que le personnage de Delphini Diggory n'était pas clair. Aucun doute qu'elle n'était pas celle qu'elle prétendait être et donc qu'elle manipulait Albus et Scorpius pour parvenir à ses fins, mais lesquelles exactement ? Cependant je n'avais pas compris qui elle était. Aussi quand on finit par découvrir sa véritable identité, le titre du livre a enfin eu un sens pour moi. Initialement je pensais que l'enfant maudit n'était autre qu'Albus, souffrant de la célébrité de son père. Du coup je trouvait ça un peu fort comme titre. Mais finalement quand on nous apprend que Delphi est la fille de Voldemort et Bellatrix Lestrange, c'était beaucoup plus logique.

Mais à ce moment là, y a comme un hic. Je ne sais pas vous, mais pour ma part, autant je n'ai aucun mal à imaginer Bellatrix ayant un enfant, autant Voldemort... ça me choque... Amour ou pas dans l'histoire (et je l'imagine encore moins avoir des sentiments de ce genre, à ce moment de son existence), à mes yeux, c'est le genre de considérations, voire de complications, qui est loin, très loin de ses pensées au moment de son retour... Donc non, l'idée que Voldemort ait pu avoir un enfant ne me semble pas franchement crédible.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire