03 mars 2018

Quarante mots pour la neige

Une petite ville perdue dans le grand nord canadien. Le corps mutilé d'une jeune fille sorti d'une mine abandonnée. Des adolescents disparaissent sans explication. Et la terreur s'installe, elle glace chacun. John, inspecteur à la dérive en quête de réhabilitation, est rappelé pour mener l'enquête et tenter de protéger les enfants de la communauté. Sa coéquipière, la troublante Lise, est-elle là pour l'aider ou pour le piéger ? Il y a des choses qu'elle ne doit pas savoir sur son passé, mais comment parviendront-ils à leurs fins s'ils ne sont pas unis ?



Quarante mots pour la neige de Giles Blunt, 436 pages, France Loisirs, 2003

Mon avis : Le corps d'une adolescente disparue depuis plusieurs mois est retrouvé dans une mine désaffectée. John Cardinal est affecté à l'affaire, lui qui avait enquêté, sans résultats, sur la disparition de la jeune fille. Persuadé que ce meurtre n'est pas isolé il va tenter de prouver sa théorie. Ce faisant, il va malheureusement découvrir un deuxième corps.
En parallèle de cette enquête, il se retrouve surveillé "ni vu, ni connu" par Lise Delorme, sa nouvelle coéquipière travaillant anciennement pour le bureau des enquêtes internes. En effet, des soupçons de corruptions pèsent sur John Cardinal.

Mon avis sur ce livre est assez mitigé. Je voulais le lire avant de regarder la série Cardinal. Globalement la plume de l'auteur se lit bien. Toutefois j'ai trouvé qu'on se perdait un peu dans les dialogues par moment, où on ne sait plus trop qui est en train de parler.
L'ambiance est assez angoissante. C'est en général le cas quand un auteur place une intrigue dans une petite ville en plein hiver. Et les passages avec le tueur sont loin d'être étrangers à cette atmosphère.

De fait, l'assassin est particulièrement sadique, comme tous me direz-vous, mais quand même, on ne nous épargne pas trop les détails (sans toutefois être dans le livre d'horreur non plus).
Forcément le personnage de John Cardinal intrigue beaucoup avec l'enquête dont il fait l'objet. Il faudra du temps avant qu'on sache vraiment ce qu'il a fait ou n'a pas fait. C'est un personnage qui n'a pas la vie facile, notamment avec une épouse sujette à des phases de dépression très marquées qui nécessitent des hospitalisation.
Quant à Lise Delorme j'ai mis beaucoup de temps à savoir si j'appréciais ce personnage ou pas. Si on nous la présente comme "l'espionne" de service qui pourrait vendre un collègue, finalement on se rend compte que ce qui prime pour elle, c'est l'enquête sur les meurtres.

Concernant l'intrigue, elle est bien menée mais malheureusement j'ai trouvé qu'elle était trop souvent mise de côté au profit de l'enquête sur Cardinal. Bien sûr cette enquête est importante, et le résultat aura un impact décisif sur l'opinion qu'on aura du personnage mais je l'ai trouvée plus développée que l'intrigue principale, ce qui est quand même dommage. L'auteur insiste aussi un peu trop à mon goût sur la vie personnelle de Cardinal, ce qui engendre quelques longueurs. Et pour finir j'ai trouvé que le coupable était présenté un peu trop tôt dans le récit, ce qui limite l'effet de surprise. D'où mon avis mitigé sur cette lecture. Quoi qu'il en soit je regarderai la série. Je suis curieuse de savoir comment le livre a été adapté. Et je lirai également la suite, puisqu'il s'agit d'une saga.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...