07 septembre 2017

Traque mortelle

Commandant de police au 36 quai des Orfèvres, Judith peut au quotidien compter sur le soutien sans faille de sa coéquipière et meilleure amie, Magali. Après la découverte de plusieurs cadavres, les deux inséparables sont sur le pied de guerre. Même si la mise en scène est chaque fois différente, nul doute qu'il s'agit de l'œuvre d'un serial killer : chaque mort est inspirée de scènes de meurtre films célèbres. Confrontées à la rivalité de leurs collègues du 36 et à une vie privée chaotique, Judith et Magali se retrouvent bientôt face à un obstacle qu'elles n'avaient pas envisagé : en guise d'indices, le tueur laisse sur les scènes de crime des objets leurs appartenant.
Pour mettre la main sur l'assassin, elles devront d'abord comprendre ce qui les lie. Une traque effrénée commence...



Traque mortelle de Sandra Alves, 351 pages, Éditions Nouvelles Plumes, 2014

Mon avis : Deux corps sont retrouvés à intervalle très court, une femme puis un homme. Certains éléments laissent penser qu'il s'agit d'un tueur en série s'inspirant de films. D'une façon ou d'une autre le tueur va laisser des indices liant les cadavres les uns aux autres. Judith et Magalie vont être rappelées sur leur repos pour enquêter.

La plume de l'auteure m'a dérangée, du moins en partie. J'ai souvent été perdue dans les parties dialogues. J'avais parfois du mal à m'y retrouver et savoir qui parlait, je trouvais que ça partait un peu dans tous les sens avec un dialogue bien installé mais sans indication sur l'identité de la personne qui parle à ce moment-là. J'ai donc eu besoin de bien me concentrer sur ce point. En revanche j'ai bien accroché au style hâché de l'auteur qui donne un excellent rythme au livre. J'ai eu beaucoup de mal à le lâcher.

Côté personnages, nos deux enquêtrices principales sont très attachantes. Judith est mère d'une jeune fille, Sarah, qu'elle élève seule suite à la mort sur le terrain de son mari, lui aussi policier. Magalie, sa meilleure amie la soutient beaucoup et est une aide précieuse au quotidien. Si Judith est du genre posée, réfléchie, en revanche Magalie est très impulsive. Les deux amies et collègues se complètent parfaitement l'une l'autre.
Malheureusement j'ai trouvé que les autres membres de l'équipe étaient peu creusés. Ils sont là uniquement pour servir à l'enquête mais n'ont pas vraiment de profondeur.
En revanche on va croiser des personnages totalement exécrables y compris parmi les collègues de Judith et Magalie, et qui vont donner encore plus de matière à ce livre, au delà de l'énigme, en "pimentant" le quotidien au sein du 36 quai des Orfèvre.

J'ai eu peur initialement quand j'ai compris que le tueur s'inspirait de films, je craignais une sorte de remake livresque de Copycat version meurtres en série au cinéma, mais pas du tout ! L'énigme est parfaitement menée. Je n'ai deviné qui était le coupable que quelques pages avant la révélation par l'auteure (mais genre 2 pages avant grand max... donc je pense que c'était déjà voulu par l'auteure à ce moment là quoi...). Quand on y réfléchit c'était évident pour tout bon fan de thriller qui se respecte, mais c'est là où elle fait fort, puisqu'elle brouille tellement bien les pistes qu'on ne voit rien venir !

Donc malgré un style d'écriture parfois dérangeant pour ma part et certains personnages sous utilisés j'ai vraiment aimé cette lecture, qui m'aura bien surprise.
Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire