11 juillet 2017

Smog of Germania

Germania, début des années 1900, capitale du Reich.

À sa tête, le Kaiser Wilhem, qui se préoccupe davantage de transformer sa cité en quelque chose de grandiose plutôt que de se pencher sur la guerre grondant le long de la frontière française - et pour cause : on dit qu'il n'a plus tous ses esprits. Un smog noir a envahi les rues suite à une industrialisation massive, au sein duquel les assassins sont à l'oeuvre.
Une poursuite infernale s'engage dans les rues et les cieux de Germania le jour où la fille du Kaiser échappe de peu à une tentative de meurtre. Objectif : retrouver les commanditaires. La chose serait bien plus aisée s'il ne s'agissait pas en réalité d'un gigantesque complot, qui se développe dans l'ombre depuis trop longtemps.




Smog of Germania de Marianne Stern, 343 pages, Éditions du Chat Noir, 2015

Mon avis : Smog of Germania nous plonge dans l'Empire allemand, dans les années 1900, alors que le climat politique est particulièrement tendu. Une guerre menace d'éclater à tout moment avec la France. Des rumeurs commencent alors à circuler sur un complot visant à atteindre, entre autre, Viktoria, la fille du Kaiser qui dirige l'Empire, mais aussi le Kaiser lui-même pour le faire tomber. Viktoria va se retrouvée affublée d'un chaperon en la personne de Jeremiah, un automate craint par la population car connu comme étant l'Exécuteur pour le Kaiser.
À la suite d'une tentative d'assassinat, Jeremiah va cacher Viktoria auprès de complices, avec l'aide de Maxwell, le maître-espion du Kaiser.

La plume de Marianne Stern est un vrai régal. Elle est très riche tout en étant très fluide. L'auteure nous décrit à merveille le monde et les lieux dans lesquels les personnages vont évoluer. Elle nous dépeint un monde particulièrement sombre, avec des personnages sans pitié quelque soit leur bord. On fait face à une ambiance parfois angoissante renforcée par le smog, un brouillard très dense, noir, au travers duquel la lumière naturelle ne passe pas, à tel point que le peu de végétation prend une couleur jaunâtre. La population utilise des masques pour se déplacer en extérieur de façon à éviter le contact direct avec cette pollution. L'atmosphère est donc assez sombre.
En revanche, j'ai eu du mal avec les quelques passages de romance. Il y a une romance dans ce livre, mais qui est loin d'être envahissante. Elle représente une petite partie du récit. Mais à ces rares occasions, j'ai trouvé que les sentiments et la relation étaient mal amenés... Ceci dit, je suis loin d'être une référence en la matière puisque je n'aime pas la romance... Donc mon avis sur ce point est à prendre avec de très grandes pincettes.

Progressivement on en apprend un peu plus sur les différents personnages qui sont tous très fouillés. J'ai été un peu étonnée avec Viktoria. Je m'attendais à un personnage un peu plus rebelle dans sa façon de penser de façon générale, mais finalement elle ne l'est pas tant que ça. Mais ça ne m'a pas gênée. Et en faisant le point sur cette lecture en refermant le livre, j'ai compris pourquoi. Je ne vous l'expliquerai pas de peur d'en dire trop, mais en tout cas le caractère du personnage sert bien le livre.
Ceux sur lesquels on va en apprendre le plus sont Jeremiah et Maxwell. Deux personnages au passé relativement sombre. Jeremiah particulièrement est un personnage torturé qui est passé par des périodes difficiles. En apprendre plus sur eux va aussi nous aider à en apprendre plus sur Germania.
On croise beaucoup d'autres personnages, difficile de parler de chacun mais toujours est-il qu'ils ont tous leur intérêt dans la construction du récit.

Sur certains points, j'avais un peu deviné ce qui allait venir, en particulier concernant un personnage. Ceci dit, là encore ça ne m'a pas tellement dérangée puisque l'auteure va faire la révélation quelques pages plus tard seulement et non d'un bout à l'autre du livre. En revanche concernant l'intrigue générale, à savoir qui est à l'origine du complot visant Viktoria, là c'est la surprise.
L'auteure m'a totalement emportée du début à la fin. J'ai totalement adhéré à son univers très abouti, rempli de surprises, tout à la fois angoissant mais aussi beau de part les trésors d'ingéniosité qu'il peut renfermer. Plus on avance dans la lecture, plus on veut découvrir la technologie imaginée par l'auteure.

Bref, c'est un livre coup de cœur que je recommande à tout amateur de steampunk. Pour ma part j'ai tellement accroché à l'univers de l'auteure que ça a balayé les quelques défauts que j'ai pu mentionner plus haut. Le deuxième tome ne va pas tarder à rejoindre ma PàL je pense !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...